AFRIQUE

Courrier international - Actualités France et Monde Derniers articles parus sur Courrier international

  • En Somalie, les députés prolongent de deux ans le mandat du président
    le avril 13, 2021 à 3:57

    En Somalie, le Parlement a voté le prolongement de deux ans du mandat de Mohamed Abdullahi Mohamed, au grand dam de l’opposition et de la communauté internationale. Si ce geste a été justifié comme l’occasion d’organiser une élection au suffrage universel direct, il balaie l’horizon de toute alternance démocratique dans le pays.

  • Algérie : le ramadan commence, les prix s’envolent
    le avril 13, 2021 à 1:21

    Ce mardi 13 avril débute le ramadan en Algérie, comme dans la plupart des pays musulmans. Comme tous les ans, le mois de jeûne rime avec flambée des prix. Mais cette année, le phénomène est encore plus rude pour les ménages algériens, alors que l’économie du pays est déjà très affectée par la crise du Covid-19. C’est à l’État d’agir, estime Liberté.

  • Au Togo, le revenu universel, c’est aussi simple qu’un téléphone portable
    le avril 13, 2021 à 4:00

    Depuis le début de la pandémie de Covid-19, le Togo a décidé de verser un revenu aux plus précaires. Comment les identifier ? Grâce aux données satellitaires et téléphoniques. Une méthode inédite.

  • Jean Castex annule sa visite officielle : l’Algérie en colère
    le avril 12, 2021 à 3:59

    Il était attendu, mais il n’est pas venu. À la dernière minute, Jean Castex a annulé son déplacement à Alger prévu dimanche 11 avril. Si ce revirement a été officiellement justifié par la crise sanitaire, il a été vécu comme une provocation de l’autre côté de la Méditerranée. La polémique enfle, alors que les deux pays entretiennent déjà des relations délicates.

  • Au Bénin et au Tchad, les “monarques” africains ont de beaux jours devant eux
    le avril 12, 2021 à 10:58

    Deux journées de vote ont eu lieu simultanément ce dimanche 11 avril au Bénin et au Tchad. Bien que les scrutins présidentiels se soient déroulés dans le calme, le taux de participation reste faible et l’opposition est réduite au rôle de figurant, estime Wakat Séra.