LIVRES

Livres : Toute l’actualité sur Le Monde.fr. Livres - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Livres sur Le Monde.fr.

  • La mort du traducteur Bernard Kreiss
    le novembre 20, 2019 à 3:21

    Spécialiste de la littérature de langue allemande, il a traduit entre autres Martin Walser, Thomas Bernhard, Elias Canetti, Siegfried Lenz… Distingué par de nombreux prix internationaux, il est mort le 26 octobre, à l’âge de 81 ans. […]

  • Denis Roche, dense dans l’apesanteur
    le novembre 20, 2019 à 3:00

    « Temps profond », le journal de l’écrivain, éditeur et photographe mort en 2015, paraît, et plusieurs textes sont réédités, donnant à voir et à entendre la puissance d’une œuvre précieuse. […]

  • Gallimard, grand gagnant des prix littéraires
    le novembre 20, 2019 à 10:16

    Avec quatre récompenses majeures, la maison d’édition devance Média Participations, qui obtient son premier Goncourt, et Grasset. Après des années fastes, Actes Sud a fait chou blanc. […]

  • « Le Pass culture aurait pu constituer une preuve de confiance dans la capacité d’expression de la jeunesse »
    le novembre 19, 2019 à 4:23

    Plutôt que de créer un Pass culture qui semble « s’être perdu dans les sables », il eut été plus pertinent de proposer une aide financière à de jeunes créatifs, estime, dans une tribune au « Monde », Patrick Bazin, ancien directeur de la Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou. […]

  • Du mot à l’image, le Salon Page(s met à l’honneur le livre d’artiste à Paris
    le novembre 18, 2019 à 2:34

    Avis aux amateurs et aux professionnels : ce rendez-vous, qui rassemble une centaine d’exposants, a lieu deux fois par an et ne dure que le temps d’un week-end. […]

Actualitté - Une page de caractère La dimension humoristique - Actualitté - Une page de caractère

  • États-Unis : James Patterson récompensé par Donald Trump
    par contact@actualitte.com (trim Clara Vincent)) le novembre 20, 2019 à 4:29

    La Maison-Blanche a annoncé, dans un communiqué diffusé ce dimanche 17 novembre, les quatre noms des récipiendaires de la Médaille nationale. Une récompense des plus prestigieuse aux États-Unis, remise par le gouvernement au nom du peuple américain.    books_authors - (CC BY-ND 2.0)   Respectivement créées en 1983 et 1997, les Médailles nationales des arts et des sciences humaines récompensent des artistes, mécènes ou des institutions ayant contribué à la valorisation et la promotion de chacun des deux domaines.  Les lauréats se voient remettre leur médaille par le Président des Etats-Unis, après que celui-ci ait consulté le National Endowment for the Humanities (NEH) et The National Endowment for the Arts, des agences fédérales indépendantes qui proposent leurs propres candidats. La Maison-Blanche est chargée quant à elle de valider ces propositions et peut proposer d'autres noms.  Parmi les nominés pour recevoir la Médaille nationale des sience humaines figure notamment l’écrivain américain James Patterson.  Reconnu pour son œuvre prolifique — pouvant aller jusqu’à plusieurs publications par an — ainsi que pour sa philantropie certaine, James patterson est salué par la NEH « pour avoir été l'un des auteurs américains les plus récompensés de notre époque », rapporte l'agence Associated Press.    La première cérémonie des Médailles nationales sous Trump Alors que la remise des médailles nationales était devenue un rendez-vous annuel aux États-Unis depuis sa création, c’est la première fois qu’elle a lieu sous la présidence de Donald Trump, depuis son investiture en janvier 2017.   Comme le mentionne l'AP, cela pourrait s’expliquer par la réticence réciproque entre le Président conservateur et une part importante du milieu des arts et de la culture : « [Donald Trump] a été en grande partie évité par Hollywood et a boudé des événements comme le gala annuel du Kennedy Center, l’un des rassemblements mondains les plus importants de Washington, après que des lauréats ont déclaré qu’ils ne participeraient pas si Trump était à la cérémonie. » Avant de noter que l’un des livres publiés par James Petterson, Filthy Rich : The Shocking True Story of Jeffrey Epstein-The Billionaire's Sex Scandal (non traduit en français), « inclut plusieurs références à Trump, y compris un compte-rendu de la dispute entre les deux hommes ». Publié en 2016, le livre revient sur l’histoire de l’homme d’affaires américain et vieille connaissance de Trump, qui a été retrouvé pendu dans sa cellule en août dernier alors qu’il était incarcéré pour agression sexuelle sur mineur.    Un quart des adultes américains n'a pas lu l'année dernière Les autres lauréats de la Médaille des sciences humaines sont l'institut Claremont, Teresa Lozano Long et Patrick O'Connell. Les récipiendaires de la Médaille nationale des arts sont Alison Krauss, Sharon Percy Rockefeller, les musiciens de l’armée américaine et l'acteur Jon Voight. La remise présidentielle des médailles aura lieu ce jeudi 21 novembre. […]

  • Avec un milliard au box-office, Joker peut bien s'offrir une suite
    par ao@actualitte.com (trimAntoine Oury)) le novembre 20, 2019 à 3:41

    Le film Joker, de Todd Phillips, ne devait être qu'un long-métrage unique, indépendant, vision d'un personnage par un réalisateur. Après 1 milliard de dollars au box-office, le cinéaste et les studios Warner Bros ont décidé de revoir leurs ambitions, et il semblerait bien qu'une suite soit envisagée, qui verrait Todd Phillips de retour en tant que réalisateur et coscénariste.Joaquin Phoenix dans Joker (2019) Succès quelque peu inattendu, en tout cas bien moins espéré que les blockbusters super-héroïques habituels, Joker a su tirer son épingle du jeu, sans faire les choses à moitié. Entre le Lion d'or à la Mostra de Venise et un milliard de recettes au box-office, le film a remporté la mise sur tous les plans, jusqu'à devenir le film « de super-héros » le plus rentable de l'histoire... sans montrer de super-héros à l'écran. Todd Phillips tenait beaucoup à son film proposant une vision inhabituelle du Joker, et a relevé son pari. Le réalisateur, qui souhaitait au départ que le long-métrage ne s'intègre ni dans une trilogie ni dans un univers cinématographique, semble être revenu sur sa décision, convaincu par Warner Bros. Les studios à l'origine du film ne peuvent en effet laisser passer l'occasion de réitérer le succès du premier film : selon The Hollywood Reporter, Toby Emmerich, à la tête de Warner Bros. Pictures, aurait suggéré l'idée à Phillips, laissant même entendre que plusieurs films sur les origines des personnages du catalogue DC pourraient voir le jour. Pour le moment, aucun commentaire sur la perspective d'une suite, bien sûr, mais l'hypothèse semble solide. Reste à déterminer quels autres personnages pourraient bénéficier d'un film sur leurs origines...   Catwoman sera présente dans le film The Batman The Batman, de Matt Reeves, attendu en salles en 2021, devrait pour sa part revenir sur les origines du Chevalier noir. Avec une pression supplémentaire, désormais... […]

  • La bibliothèque du Musée des Arts Déco de Paris fait sa braderie
    par ao@actualitte.com (trimAntoine Oury)) le novembre 20, 2019 à 2:48

    La bibliothèque du Musée des Arts Décoratifs de Paris (1er arrondissement) organise, ces 29 et 30 novembre 2019, une grande braderie dont l'intégralité des bénéfices serviront aux nouvelles acquisitions. L'occasion de faire de bonnes affaires... Le Musée des Arts Décoratifs (photo d'illustration, Robert Montgomery, CC BY 2.0) « Architecture, arts décoratifs, design, mode », à travers différents supports comme des « catalogues d’exposition, revues, catalogues de vente, brochures » : ainsi la bibliothèque du Musée des Arts Décoratifs présente-t-elle les articles qui seront prochainement vendus à l'occasion d'une grande braderie. La vente se fera jusqu'à épuisement des stocks, les 29 et 30 novembre, de 10h à 18h. Depuis sa fondation en 1864, la bibliothèque du Musée des Arts Décoratifs propose des collections de livres imprimés, catalogues d’expositions et de vente et autres périodiques, dans les domaines des arts décoratifs et de l’art. L'institution invite tous ceux qui souhaitent participer à se munir de leurs propres sacs... […]

  • Collections Aristophil : des manuscrits de Victor Hugo achetés par la BnF
    par ao@actualitte.com (trimAntoine Oury)) le novembre 20, 2019 à 2:25

    La dispersion des collections de la société Aristophil, mise en liquidation judiciaire et soupçonnée d'escroquerie, s'est poursuivie chez Drouot, assurée entre autres par la société Artcurial. Cette 23e vente a vu l'achat de deux pièces patrimoniales signées Victor Hugo par la Bibliothèque nationale de France. Les résultats de ces nouvelles enchères portent le total des ventes liées à Aristophil à 41 millions €.Victor Hugo, Épreuves corrigées pour Les Chansons des rues et des bois, 1865 La Bibliothèque nationale de France a préempté deux pièces lors de la vente aux enchères du mardi 19 novembre dernier, a appris l'AFP : des épreuves corrigées des Chansons des rues et des bois (1865), achetées pour 11.400 €, et le manuscrit de Littérature et Philosophie mêlées. Journal des idées, des opinions et des lectures d'un jeune Jacobite de 1819, signé à plusieurs mains par Adèle et Victor Hugo, adjugé pour 6.500 €. Pour le premier, Victor Hugo l'avait fait parvenir à Juliette Drouet après y avoir appliqué ses corrections, indiquant : « Je vous ai dû la vie en décembre 1851 ; après avoir sauvé l'auteur, vous avez sauvé les œuvres en m'apportant à Bruxelles mes manuscrits [...]. »  Quant au manuscrit de Littérature et Philosophie mêlées, il constitue une pièce remarquable, comportant des corrections de Victor Hugo et Adèle Hugo, mais aussi d'autres individus non identifiés : « Ce manuscrit porte des additions autographes d'Hugo, parfois postérieures de dix ans au premier jet (comme sur la mort de Lord Byron, écrit en 1824 et corrigé en 1834). Ces ajouts, loin d'être de simples variantes de mots, constituent des passages entiers retravaillés », indique la maison de vente aux enchères.   Les photographies d'Émile Zola, un fonds inestimable Cette 23e vente a rapporté au total 961.000 €, avec la vente exceptionnelle de 17 volumes de la Comédie Humaine d'Honoré de Balzac pour 65.700 €. Dispersées depuis 2017, les collections Aristophil le seront encore ce 20 novembre, pour une 24e session de vente. […]

  • Refaire le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède, encore et encore
    par ao@actualitte.com (trimAntoine Oury)) le novembre 20, 2019 à 12:10

    Première femme à recevoir le Prix Nobel de Littérature, qui lui revient en 1909, l'auteure suédoise Selma Lagerlöf, à l'origine de nombreux romans et recueils de nouvelles, reste principalement connue pour Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède, classique intemporel de la littérature jeunesse. Alors que les éditions Albin Michel publient une nouvelle édition de l'œuvre, traduite par Agneta Ségol et Pascale Brick-Aïda et illustrée par Yvan Duque, il est temps de s'envoler à dos de jars...   Portrait de Selma Lagerlöf par Carl Larsson en 1908 Véritable institution en Suède, le jeune Nils Holgersson, juché sur son oie sauvage, survole les paysages jusque sur les billets de banque du pays : apparu en 1906 dans le livre éponyme, le garçon vit une incroyable aventure avec ses jeunes lecteurs, sur deux tomes et plusieurs centaines de pages. Au départ pensé comme une méthode d'apprentissage de la géographie suédoise, le livre deviendra le plus grand succès de son auteure et un classique de la littérature jeunesse. Née en 1858, Selma Lagerlöf fut elle-même institutrice dans une école de jeunes filles avant de s'essayer à l'écriture avec la Saga de Gösta Berling, parue en 1891. Récit de chevaliers mêlé à une écriture partagée entre la poésie et le conte, ce premier roman fit démarrer la carrière littéraire de Lagerlöf. Sa rencontre avec Sophie Elkan la transforma : les deux auteures suédoises développèrent une relation aussi bien spirituelle qu'amoureuse, en particulier du côté de Lagerlöf. L'œuvre de Selma Lagerlöf est conséquente, et la plupart de ses romans ont été traduits en français, mais c'est bel et bien Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède qui a marqué les esprits. Traduit en français en 1912 par Thekla Hammar et publié par Perrin dans une version abrégée, le conte — qui se rapproche d'un recueil de nouvelles — connaitra une version intégrale chez Actes Sud en 1990, avec une traduction signée Marc de Gouvenain et Lena Grumbach, rééditée l'année dernière.   La littérature suédoise, très appréciée à l'étranger Bien entendu, les versions illustrées et abrégées de l'œuvre se sont multipliées dans le monde entier, sans oublier les adaptations. Du film d'animation soviétique réalisé en 1955, à la série en 3D de 2017, du chemin a été parcouru : la série animée japonaise des années 1980, disponible sur YouTube, fait partie des plus mémorables. Éternel classique, Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède a donc fait l'objet, le 30 octobre dernier, d'une nouvelle édition chez Albin Michel, dans une traduction d'Agneta Ségol et Pascale Brick-Aïda, avec des illustrations d'Yvan Duque. De quoi repartir à la découverte des paysages scandinaves... &nbs […]